Une histoire troublante : les péripéties du Boeing 737 MAX

Le calvaire des défaillances et accidents récurrents d’un appareil infernal

Photo de l'auteur

By Martin




Une histoire troublante : les péripéties du Boeing 737 MAX

Le drame silencieux de 189 vies : Crash du Boeing 737 Max en Indonésie, Octobre 2018

Le 29 octobre 2018, une date qui marquera l’histoire sombre du Boeing 737 MAX, trois ans seulement après son premier vol inaugural, le 29 janvier 2016. Le sombre tournant est arrivé lorsqu’un de ces avions foudroyants s’est écrasé treize minutes seulement après avoir quitté le tarmac, décimant 189 vies précieuses à bord. L’avion, qui devait effectuer un vol tranquille de Jakarta à Pangkal Pinang, était exploité par Lion Air, une compagnie aérienne à bas prix basée en Indonésie. L’enquête qui a suivi le naufrage a révélé un échec dévastateur dans le logiciel de commande de vol du 737 MAX, spécifiquement le système anti-décrochage MCAS. Par ailleurs, cet avion s’est mis à piquer après avoir été victime de fausses données fournies par ses deux sondes d’incidence AOA. Même si les pilotes ont tenté en vain de le désactiver. Les enquêteurs indonésiens ont aussi souligné un autre facteur contributif préoccupant – l’insuffisance de formation du pilote concerné.

Le Boeing 737 Max sous les feux de l’actualité : la tragédie éthiopienne de Mars 2019

Le 10 Mars 2019, juste six mois après l’incident d’octobre 2018, une autre douleur fait son apparition. Cette fois, un Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines fait ses adieux tragiques. En route de la belle Addis-Abeba à Nairobi, l’oiseau d’acier connait une fin prématurée, marquant l’endroit du crash avec 157 âmes devenues souvenirs. La cause du crash est la même que celle de l’année précédente, ce qui ne fait qu’alimenter une polémique déjà bien entamée. La FAA américain, ont demandé que ces « oiseaux problématiques » subissent quelques liftings, en particulier une révision de ce fameux logiciel MCAS tant décrié, mais aussi quelques ré-arrangements de câbles et, pourquoi pas, une petite mise à niveau pour les pilotes.

2021 et après : des défis de conception et d’inspection qui n’en finissent pas

Imaginez-vous, un an passé, et la FAA trébuche sur un « point sensible » dans le cockpit lors d’une inspection ordinaire. Quelle ne fut pas la surprise de Boeing quand il a été prié de signaler à seize de ses clients de mettre leurs 737 MAX au repos. 171 avions ont été mis sur le carreau, d’après les précisions de la FAA. Résultat des courses ? Plusieurs Boeing 737 MAX ont été immobilisés et des dizaines de vols annulés.

2024 commence en fanfare : un oubli de porte sur un vol

Les passagers du vol 1282 d’Alaska Airlines ont eu une expérience qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Leur avion, qui a décollé de l’aéroport de Portland, a fait demi-tour à la surprise générale. L’équipage avait signalé un tracas plutôt embêtant : un problème de pressurisation.

La conséquence : des Boeing cloués au sol

Suite à cet incident pour le moins inhabituel, la FAA a exigé que toutes les inspections des Boeing 737 MAX 9 soient immédiatement effectuées avant qu’il ne soit question de reprendre les vols.


Martin

Laisser un commentaire