Monique Olivier devant la cour d’assises pour complicité de crimes

Plongée exclusive dans la vie de Monique Olivier derrière les barreaux : une exploration captivante de son incarnation !

Photo de l'auteur

By Martin




Monique Olivier devant la cour d’assises pour complicité de crimes

Dans quelques semaines, Monique Olivier, l’ex-femme de Michel Fourniret, sera jugée devant la cour d’assises de Nanterre. Elle est accusée de complicité d’arrestation, d’enlèvement et de séquestration, notamment dans le cas d’Estelle Mouzin. Actuellement incarcérée dans l’Essonne, la femme de 75 ans a été condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité pour son rôle dans les meurtres commis par son ex-mari.

Une cellule plus grande pour Monique Olivier

La situation de Monique Olivier dans la prison a été révélée par Michelle Fines dans son livre « Dans le cerveau du tueur ». Selon l’autrice, Monique Olivier bénéficie d’une cellule légèrement plus grande que les autres détenus. Cependant, elle ne sort pas beaucoup et préfère recevoir ses amies, Irène, Mildrée, Priscilla, Clémentine et Virginie. Elle entretient leur amitié en leur offrant des gâteaux, du tabac et des housses de couette, qu’elle achète avec sa retraite à la cantine de la prison.

Un quotidien rythmé pour les femmes incarcérées

Les femmes incarcérées dans cette prison ont des horaires aménagés. Leurs cellules sont ouvertes de 11 heures à 19h30, ce qui leur permet de préparer un repas dans la cuisine commune, de laver leur linge dans la buanderie et de recevoir des visites. Même si Monique Olivier ne sort pas beaucoup, elle profite de ces possibilités pour passer du temps avec ses amies. Elles organisent même des fêtes ensemble, notamment à Noël, où chacune contribue en apportant un plat.

La vie en prison : des moments de partage malgré l’exiguïté

Dans une cellule de sept mètres carrés, Monique Olivier et ses six amies sont un peu tassées, mais elles arrivent à créer des moments de joie et de complicité. Selon le livre « Dans le cerveau du tueur », elles partagent des moments conviviaux malgré les conditions de vie difficiles.

Monique Olivier, une femme qui ne se laisse pas abattre

Dans sa cellule, Monique Olivier est une femme active. Elle dispose d’un ordinateur qu’elle partage généreusement avec ses amies. Toujours curieuse d’apprendre, elle s’est même inscrite aux cours d’informatique, et elle se rend également à des leçons d’anglais. Mais ce n’est pas tout ! Elle participe aussi à des ateliers chevaux ou chiens, car elle adore la compagnie des animaux. Très douée pour les mots croisés, elle aime se divertir en lisant, en participant à des activités et en regardant la télévision. Cependant, elle déteste voir des reportages qui la concernent, car cela la perturbe pendant plusieurs jours. Par peur d’être insultée ou agressée verbalement, en dehors de son cercle d’amies, elle évite de parler à qui que ce soit, comme l’explique l’ouvrage « Dans le cerveau du tueur ».

L’article Incarcération de Monique Olivier : découvrez sa vie derrière les barreaux est apparu en premier sur RevolutionMagazine.com.


Martin

Laisser un commentaire